Nos pratiques culturales

Un équilibre à respecter.

La nature fait bien les choses  et c'est en l'observant que nous pouvons tirer des enseignements.
Nous nous sommes donc raisonnablement tourné vers une agriculture respectueuse des sols, des végétaux et des insectes en nous basant sur les principes de l'agroécologie.


Respecter les sols:
Notre principale préoccupation est de maintenir la vie et la richesse de nos sols.
Nous avons donc recours à un couvert végétal spontané ou choisi en fonction des besoins.
Dans ce cas, nous semons des engrais verts qui permettent d'enrichir et de structurer le sol.


Le couvert végétal:
Il nous est utile car il protége la terre des méfaits d'une exposition directe aux rayons du soleil.
Il minimise le phénomène de sècheresse.
Il favorise les micro-organismes présents dans le sol et permet une richesse en humus.
Il évite le lessivage des sols par ruissellement.
Il limite les plantes envahissantes.
Il restitue des éléments minéraux.


Le semis se fait en début d'automne, alors que la vigne entre en repos.
A la fin du printemps,le passage du rouleau permet d'éliminer les engrais verts. Couchés au sol, ils assurent alors leur rôle pendant que la vigne continue son développement.Fb img 1463844520357

Vesce et avoineDscn2518 2
Couvert végétal avant passage du rolo-faca.

Couvert vegetal

La faune et la flore:

Sur certaines de nos parcelles, nous avons choisi non seulement de conserver mais aussi de replanter arbustes et haies qui sont autant  de refuges pour la faune auxiliaire.
La concurrence naturelle entre les espèces animales peut ainsi s'exercer et limiter voire empêcher certains ravageurs responsables   de bien des maux de l'agriculture actuelle.
Pour préserver la biodiversité, nous n'utilisons aucun insecticide et, si nous devons intervenir, nous n'effectuons qu'un minimum de traitements (en banissant totalement les produits chimiques de synthèse).

Rucher
RuchersDscn2526

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site